Les couleurs du silence

 

Sud Radio, la Minute du Coach !

Pablo :  Bonjour, Fabian.

Fabian :  Bonjour, Pablo.

Est-il vital, pour son équilibre, de se nourrir de silence ?

Certes, mais tout dépend de quel silence on parle.
C’est ça qui est intéressant.

Plusieurs nuances de silence ?

50 nuances, sans doute…
Mozart disait que la musique, c’est du silence entre les notes.
Et Pascal, dans un autre registre, a dit : “Le silence est la plus grande persécution ; jamais les Saints ne se sont tus.”
Dans un autre registre encore, on sait, en Art Oratoire, que le silence avant ou après un argument décuple l’impact de l’argument. Par exemple, si je dis : “Chérie, je t’aime. Qu’est-ce qu’on fait ce soir ?”, ça n’aura pas le même impact que si je dis : ” Chérie …, je t’aime.”
Bon, bien sûr, j’y mets une autre intention…

Ou l’emphase…

Effectivement.
Je me souviens d’un de mes clients que je coachais, qui s’appelait Thierry. Lors de la deuxième session de coaching, il me dit : “Oh, j’ai suivi tes conseils.”. Ce qui n’était pas le cas, vous allez comprendre pourquoi.
“Oui, j’ai vu ma mère !”. Il m’avait dit de sa mère : je ne connais personne qui fait autant de mal avec sa bouche que ma propre mère. C’était extrêmement violent comme propos.
Donc, il avait revu sa mère qui s’était excitée devant lui. Et lui s’était tu.
Mais quelle couleur avait son silence ? Quelle était sa densité ?
Quoi qu’il en soit, la conclusion de Thierry fut : “Ça l’a rendu folle !”.
Donc le silence avait rendu sa mère folle.
Quand, par exemple, des amis se taisent, vous laissent dans le plus grand silence – un ami ou un amant, une amante, un amoureux, une amoureuse – ce silence peut coincer, piéger.
Quoi de plus perturbant, en effet.
Car on peut tout y mettre, tout y ranger, tout y fantasmer. On peut s’y noyer, surtout, dans ce silence absolu, dans ce silence infini.
Se taire, ne donner aucun signe de vie, c’est laisser l’autre pendu littéralement à un fil. C’est innommable.

Mais le silence est-il une réponse ?

Pour moi, non. Ce n’est pas une réponse entre un adulte qui s’exprime face à un autre adulte. Ce n’est pas une réponse digne.
C’est une réponse qu’on peut tolérer d’un adolescent qui se cherche encore, de quelqu’un qui manque encore d’éducation, mais qu’on ne peut pas admettre de la part d’une personne mûre.
Ce silence-là, comme le bannissement… C’est la même chose. C’est une forme de bannissement dans certaines peuplades. Bannir quelqu’un ou faire semblant que quelqu’un n’existe pas.
Or, quand vous laissez quelqu’un complètement dans le silence, c’est comme si ce quelqu’un n’existait pas. Je trouve que c’est l’une des plus violentes formes de communication. C’est d’une violence inouïe. Je ne la conseille à personne.
N’oubliez pas : le silence peut être une arme extraordinaire pour communiquer, pour décupler l’impact d’un argument, pour dire des choses magnifiques, mais le silence peut aussi détruire.
Bon Vol avec les Aigles.

 

 

 

Soyez narcissique

 

Sud Radio, la Minute du Coach !

 

Pablo :  Bonjour, Fabian.

Fabian : Bonjour, Pablo.

On va parler du propre de l’artiste, aujourd’hui : le narcissisme.
C’est vrai, hein ?

Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est le propre de l’artiste…

Lorsque l’artiste est sur scène, il se nourrit un peu de “hourra” et de “bravo”.
Donc, forcément, c’est une forme de narcissisme.

Oui, et heureusement qu’il y en a. Heureusement que nous avons un égo.
Continuer la lecture

Comment décidez-vous et que décidez-vous pour vous ?

 

Sud Radio, la Minute du Coach !

 

Pablo :  Bonjour, Fabian.

Fabian :  Bonjour, Pablo.

Merci aux nombreux auditeurs d’avoir choisi de nous écouter attentivement.
C’est l’heure de la Minute du Coach.
Alors justement, à propos de décisions : comment décidez-vous et de quelle façon décidez-vous pour vous ?

Au sein de la Eagle Academy, j’ai instauré un protocole, une méthode que j’ai nommée QRAR.
Ça signifie quoi ?
Une Question extraordinaire qui va impliquer une Réponse extraordinaire.
La Réponse extraordinaire impliquera, elle, une Action extraordinaire qui me permettra un Résultat extraordinaire.
Ça semble extrêmement simple. Ça l’est. Mais facile, ce ne l’est pas.
Tout d’abord, les Questions extraordinaires, on se les pose assez rarement. On a besoin de temps et d’espace pour ça. L’urgence du quotidien nous l’interdit presque. Quant aux saillances multiples (une saillance, c’est par exemple une notification, un email, un coup de fil, un collègue qui fait coucou)…

Tu vas nous donner des exemples de questions ?

Je vais vous en donner, oui. Deux, très claires.
Donc, quand on répond, en général, la première réponse – qui vient tout droit de la zone de confort – est inintéressante.
On procrastine pour agir. On n’a pas les résultats.
Et voici les questions que je vous pose, chers auditeurs :
Quelles sont les deux décisions que vous avez prises dans le passé et qui ont positivement influencé votre vie ? Qu’est-ce qui finalement vous a amené à décider ?
Et c’est intéressant de procéder à ce qu’on nommera du rétro-ingénierie, se demander mais comment, concrètement, on a décidé ? Ça été quoi, le déclencheur ? C’était quoi, le premier stimulus ?
Et enfin, quelles sont les deux décisions que vous vous engagez à prendre aujourd’hui qui vont considérablement améliorer votre vie ?
Et si vous avez identifié votre façon de décider quand ladite façon génère des résultats extraordinaires, alors je vous invite à la répliquer, à la reproduire et à voler avec les Aigles.

 

 

 

Et si vous lisiez de la poésie ?

 

Sud Radio, la Minute du Coach !

Pablo :  Bonjour, Fabian.

Fabian :  Bonjour, Pablo.

A quoi sert la poésie ?

La poésie nous élève, sans doute, nous permet de dépasser, de surpasser notre condition humaine. De poser un regard décalé sur le monde – et donc, peut-être – plus juste et plus vrai encore.

Tu nous livres un poème familial, qui parle d’amour…
Continuer la lecture

Bonne ou mauvaise taille de découpe

 

 

Sur Radio, la Minute du Coach !

Pablo :  Bonjour Fabian Delahaut, de la Eagle Academy, qui nous apprend, chaque semaine, à voler avec les Aigles, depuis très longtemps.
De quoi allons-nous parler aujourd’hui ?

Fabian :  Aujourd’hui j’ai envie d’évoquer un des livres majeurs que j’ai lu il y a quelques années et qui, définitivement, comptera dans toute mon existence et que je recommande à qui veut bien m’entendre. Continuer la lecture

L’importance d’être bien accompagné

 

Sud Radio, la Minute du Coach !

 

Pablo :  Bonjour, Fabian.

Fabian :  Bonjour, Pablo.

À l’issue de cette Minute du Coach, nos auditeurs comprendront qu’il est important d’être bien accompagné dans sa quête… de quoi, par exemple ?

Dans une récente Minute du Coach, j’évoquais le schéma actanciel, le schéma narratif, la façon de raconter des histoires. Et le héros, toujours, est accompagné par des amis, des mentors, des alliés qui fourbissent ses armes, qui l’aident à y voir clair, qui occupent une position méta (“méta”, du grec “hors de”).
Quand vous avez le nez dans le guidon, selon l’expression consacrée, vous ne voyez pas grand-chose. Mais quand quelqu’un, à vos côtés, pose un regard à distance, un regard d’Aigle, alors cette personne vous permet, par un discours bienveillant et à la fois précis – quand je dis bienveillant, c’est surtout pas en versant dans la complaisance – alors cette personne éclaire votre chemin. Continuer la lecture

La Force n’est pas là où l’on croit…

 

Des années. J’aurai mis des années à comprendre.
Pourtant, tout était là, sous mes yeux obscurcis sans doute, inattentifs, distraits.

J’étais convaincu que la force de la Eagle Academy, résidait dans son approche rigoureuse, scientifique ou empirique, mais rigoureuse.

Ou dans le casting de ses Eagle Coachs.

Ou encore dans ses FormACTIONS, aux formats, l’espérai-je, novateurs.

Décidément : non. Je me trompais.

La force de la Eagle Academy… ce sont… les Aigles !

Ils constituent une communauté comme il en existe peu. Dont ils peuvent être sacrément fiers.

Les autres coachs et formateurs ne s’y trompent pas, ébaubis qu’ils sont quand ils Volent avec nous.
Tant de Respect.
Tant d’Élégance.
Tant de Bienveillance.
Tant d’intelligence aussi, de finesse.

Notre solidarité est la condition même de notre solidité, son socle, sa fondation.

Notre vision est « comme une ».
Notre culture : « comme une ».
Chacune de nos valeurs : « comme une ».
Notre langage : « comme un ».

S’il est possible de vivre dans l’isolement, il n’est pas possible d’exister.

Exister, c’est sortir de soi, se manifester, être pour un autre. Par le détour de l’autre, je prends conscience de mon existence.
« Sans l’autre, qui suis-je sinon une conscience qui erre dans le monde », dit le philosophe Charles Bobin.

Au sein de la communauté des Aigles, chacun se recon-naît dans le regard de l’autre.

Mais qui reconnaît-il ?

Un Homme qui tente de s’arracher à sa condition, de s’élever, d’élever les autres, tous les autres, qui s’interroge, qui interroge, qui bouscule et attend d’être bousculé.

Qui choisit sa pierre avec méticulosité, la taille avec précaution, la polit avec minutie, l’insère enfin, dans l’édifice, avec discernement.

Voler est son ambition.
Être léger, son aspiration.
Contribuer, son obsession.
Être plus libre, son évidence.

Pour lui, chaque instant est à la fois le dernier et l’éternité.
Un feu de vérité, un Soleil…un Arc-en-ciel.

Quand je me vois dans leurs regards, je me recon-nais.
Puissent-ils se recon-naître dans le mien.

A nos Plumes belles, à nos Ailes déployées, à nos Vols au-delà des rêves, où seuls respirent les projets, à nos yeux, tendus vers les étoiles, à nos cimes, où seuls, nous dansons.

 

Ps : Si vous voulez Voler et Danser avec nous, cliquez sur ce lien et inscrivez-vous – pour 1 € ! – à la conférence que j’animerai à Casteau, près de Mons, le mardi 22 mars à 18h.
C’est une belle occasion pour rencontrer… des Aigles !

https://formations.eagleacademy.be/reservation-mmdp

Le thème : « Travailler moins et gagner plus : baguette magique ou simple logique ? »