La stratégie la plus efficace pour échouer – partie 2

Aujourd’hui, c’est la suite, on retrouve Rudy, Yvan et les autres ? Ça nous donnerait presque envie de chanter effectivement.

Je vous avais dit que quand les aigles vérifient qu’une stratégie fonctionne, ils en changent et que j’allais vous proposer justement une manière de procéder. Cette manière, nous allons l’intituler “TOT” : Test, Opération, Test. J’ai appris ça en PNL (programmation neuro-linguistique). En marketing, le mot magique est aussi “test”. Tout tester, une pub contre une autre, une page de site contre une autre, une offre contre une autre.

À votre tour les amis, réfléchissez aux facettes importantes de votre vie. Sur une échelle de 0 à 10, dans quelle mesure cette facette vous satisfait-elle ? Attention au biais de validité, vous pourriez être tenté de trouver que tout est fantastique.

Quel paramètre devez-vous changer pour plus d’excellence, plus de performance, plus de jouissance ? Je ne prétends pas qu’il faille être excellent en tout temps, en tout lieu. Le plus souvent, nous sommes médiocres. C’est logique. La médiocrité, c’est la moyenne. Ce que je tolérerai moins, c’est de ne pas viser l’excellence.

Alors, que pouvez-vous tester dès maintenant ?
– Vous n’êtes pas content de votre poids ? Changez d’habitude alimentaire. Testez.
– Vous n’êtes pas satisfait de votre forme physique ? Changez votre façon de bouger. Testez.
– Vous n’avez pas une sexualité épanouie ? Changez votre façon de faire l’amour. Il y a d’excellents bouquins là-dessus. Changez de partenaire aussi. Ou changez de partenaire, enfin vous jugerez ou vous testerez.
– Votre travail est pesant ? Changez-en ou demandez un changement de rôle, de service, d’affectation.
– Vous lisez un livre ennuyeux ? Fermez-le.
– Vos amis vous oublient ? Relancez-les ou oubliez-les.

Changez, testez, testez un nouveau hobby, un nouvel aménagement de votre intérieur, un nouveau trajet. C’est un modèle, je l’ai dit, appris en PNL : TOT (Test, Opération, Test). Puissant Modèle.

Plus simplement, que se passerait-il si chaque jour, dans un exercice donné, vous faisiez juste un peu mieux ? 0,1% de mieux que la veille. Que se passerait-il au bout d’un an ? 365 jours. Si vous êtes à 100 et que vous vous améliorez tous les jours de 0,1%, vous aurez amélioré vos performances de 44%. Et même s’il est utopique d’envisager une progression constante, sans creux, même si toute évolution exige presque ses involutions, c’est un Mark Twain inspiré qui a dit que l’amélioration continue est mieux que la perfection remise à plus tard, dont acte.

Quand le troupeau paît en paix, l’aigle se demande s’il est des ciels plus beaux, des vols plus hauts, une vie plus grande.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *