Le lion du zoo est-il plus en sécurité que dans la savanne ?

 

Sud Radio, la Minute du Coach.

Pablo :  Bonjour Fabian !

Fabian :  Bonjour Pablo !

Le lion du zoo est-il plus en sécurité que dans la savane ?

C’est une question que je me pose assez souvent, notamment quand des personnes employées…

Ça dépend des situations.

C’est une métaphore bien sûr, tu l’avais compris. Je fais référence à ces gens qui viennent me dire : “J’aimerais bien devenir indépendant mais j’ai peur”, “J’aimerai créer mon entreprise mais je n’ai pas été éduqué comme ça, ça fait 15 ans que je travaille, que j’ai un emploi stable…”

Je suis employé…

Voilà. Et donc: “J’ai vraiment peur de me lancer”.
J’ajoute, comme je l’ai déjà dit ici, que pour combattre la peur, il faut du courage. C’est la vertu à convoquer.
Mais revenons sur cette notion de sécurité. Est-ce que le lion au zoo est en sécurité ?
Ma foi, oui, puisque tous les jours, on lui donne sa ration. Il ne doit pas chasser, il a tout en gueule.
Maintenant, supposons que le zoo fasse faillite.
Au lion, on lui dit : “Ecoute mon coco, désolé, on ne peut pas te garder, on n’a plus de sous, donc on va te relâcher. Tu vas recouvrer ta liberté. On te remet dans la savane”.
Sauf qu’il n’a jamais appris à chasser… Dans quelques jours, il est mort.
Parfois je me demande si je suis mieux loti… Est-ce que je suis plus en sécurité, moi qui suis indépendant, que certains de mes amis employés ?
Peut-être que oui !
Car, si demain, je perds tout, j’ai appris à chasser. Au sens où “conquérir un nouveau client”, je connais, je pratique ça au quotidien depuis 25 ans.
Mais peut-être que mon ami employé, si, à mon âge, passé 50 ans, il est sur le marché de l’emploi, ça risque d’être très dur pour lui. Il ne se souvient pas de comment on rédige un CV, il a désappris à chasser, un employeur, par exemple…
Voilà la raison pour laquelle je me demande :
“Est-ce que la sécurité n’est pas plutôt du côté de celui qui, a priori, ne l’a pas ?”
Et je vous laisse sur cette question, chers auditeurs, bien sûr tout en Volant avec les Aigles.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *